DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malaisie: 21 morts après consommation d'alcool frelaté

Vous lisez:

Malaisie: 21 morts après consommation d'alcool frelaté

Malaisie: 21 morts après consommation d'alcool frelaté
Taille du texte Aa Aa

Un total de 21 personnes, principalement des travailleurs immigrés, sont mortes en Malaisie après avoir consommé de l'alcool frelaté et la police a procédé à plusieurs arrestations, ont annoncé mercredi les autorités.

Parmi les victimes, mortes après avoir bu du whisky et de la bière à Kuala Lumpur ou dans les alentours de la capitale, figurent trois Malaisiens ainsi que des personnes originaires du Népal, du Bangladesh, d'Inde et de Birmanie.

Après un premier décès survenu lundi soir, le bilan s'est progressivement alourdi. La Malaisie attire des migrants venus de pays asiatiques plus pauvres et qui trouvent du travail en particulier dans les plantations ou sur les chantiers.

En outre, 36 autres personnes sont tombées malades après avoir bu de l'alcool frelaté, a déclaré le ministre de la Santé Dzulkefly Ahmad.

"Nous sommes très inquiets. Cet alcool frelaté est fabriqué clandestinement", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Il y a des personnes sans scrupules qui cherchent à faire de l'argent en produisant ces boissons".

La police a effectué des descentes dans des boutiques de Kuala Lumpur et ses alentours, saisissant d'importants stocks de whisky et de bière pour les retirer du marché.

Sept tenanciers de ces boutiques -- cinq hommes et deux femmes, originaires de Malaisie, de Birmanie et d'Inde -- ont été arrêtés par la police, selon l'agence officielle Bernama.

M. Dzulkefly a rappelé que la dernière série d'envergure de décès liés à de l'alcool frelaté en Malaisie s'était traduite par la mort de 29 étrangers en 2013.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.