DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les indépendantistes catalans se souviennent, un an après

Vous lisez:

Les indépendantistes catalans se souviennent, un an après

Les indépendantistes catalans se souviennent, un an après
Taille du texte Aa Aa

Des milliers de catalans rassemblés à Barcelone pour se souvenir du 20 septembre 2017. Il y a an, pour les indépendantistes catalans, c'était le début d'une répression qui a laissé des traces.

Ce jour-là, au même endroit, en face du ministère de l'économie, des milliers de personnes avaient répondu présentes pour dénoncer les perquisitions et les arrestations de la police espagnole. Les opérations de police s'étaient déroulées une dizaine de jours avant le référendum d'indépendance du 1er octobre. Dirigées par Madrid, elles étaient destinées à empêcher la tenue du scrutin selon les indépendantistes. Des policiers avaient alors été pris au piège à l'intérieur d'un bâtiment et leurs véhicules détruits par des protestataires.

Rejoint ce jeudi soir par l'actuel dirigeant indépendantiste de la catalogne Quim Torra et par le président du parlement régional Roger Torrent, tous les manifestants réclament la liberté pour les prisonniers politiques :

"Pour moi, c'est très émouvant, j'étais là il y a un an, ils n'ont rien fait de mal et ils ont été emprisonnés" explique, en larmes, Victoria, 74 ans. "Je ne peux rien dire d'autre, je suis venue ici demander leur libération parce que ce n'est pas juste qu'ils soient emprisonnés sans procès."

Après le référendum du 1er octobre, les violences des manifestations, et la déclaration d'indépendance, le bras de fer entre Madrid et les indépendantistes s'étaient conclu par l'exil d'une partie du gouvernement régional à Bruxelles, la tenue de nouvelles élections et une division de la société catalane.