DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Californie : des plages publiques payantes

Vous lisez:

Californie : des plages publiques payantes

Californie : des plages publiques payantes
Taille du texte Aa Aa

En Californie certaines plages publiques sont payantes.

Au sud de San Francisco, la crique d’Opal Cliffs a été privatisée par les propriétaires des maisons qui donnent sur le front de mer. Pour passer la grille d'entrée, il faut s'acquitter de 100 dollars.

Inacceptable pour les membres de la California Coastal Commission, une agence d'Etat chargée de faire respecter le droit d'accès du littoral au public.

"Ils font cela sans permis, ils ont mis une grille et une porte sans permis et ils ont un garde, tout cela sans aucune autorisation. Ce droit d’entrée exclut toute une partie du public qui n’a pas les moyens de payer 100$", fustige Patrick Veesart, membre de l'agence.

A une heure de voiture de là, surfeurs et membres de la commission du littoral bataillent depuis une dizaine d'années pour maintenir le libre accès à la plage de Martin's Beach.

Un milliardaire de l'informatique y a acheté une propriété et cherche par tous les moyens à privatiser le passage. Parking payant gardé par un agent privé, faux panneaux d'interdiction de stationner... Il entend défendre le "droit à la tranquillité des propriétaires".

"S’il n’y avait pas cette grille, il y aurait des tas de gens qui viendraient tout le temps, je pense que c’est un moyen pour réguler le flot de personnes", livre Tom, un membre de la plage privée.

Martin's Beach est encore ouverte au public, mais les surfeurs craignent que la situation change. Le milliardaire présent sur les lieux vient de porter l'affaire devant la Cour suprême.

La fermeture de plages californiennes au public serait un symbole fort, dans un Etat où l'accès libre au littoral est garanti par la loi depuis 1976.