DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le juge Kavanaugh accusé devant le Sénat

Christine Blasey Ford prête serment lors de son audition devant le Sénat
Taille du texte Aa Aa

C'est avec une émotion non dissimulée que a témoigné jeudi devant le Sénat américain. Cette chercheuse en psychologie de 51 ans accuse le juge Brett Kavanaugh de l'avoir agressée sexuellement dans les années 80 lors d'une soirée entre lycéens. Avec précision, celle qui était "terrifiée" à l'idée d'exposer publiquement son traumatisme a décrit la scène qui a radicalement changé sa vie.

"J'ai cru qu'il allait me violer. J'ai essayé de hurler pour demander de l'aide. C'est alors que Brett a mis sa main sur ma bouche pour m'en empêcher. C'est ce qui m'a le plus fait peur, et ce qui a eu l'impact le plus durable sur ma vie. Je n'arrivais plus à respirer et je me suis dit que Brett allait me tuer accidentellement," a raconté Christine Blasey Ford.

Il aura fallu de très nombreuses années pour que l'universitaire arrive à raconter son traumatisme, paralysée par la peur et la honte jusqu'à ce que l'on parle de la possible nomination du brillant magistrat à la Cour suprême.

"Les victimes d'agressions sexuelles devraient pouvoir décider quand et si elles rendent publiques leur expériences personnelles. Alors que la date se rappochait j'étais face à un choix terrible. Est-ce que je partageais les faits avec le Sénat et me mettais, moi et ma famille, sous les feux des projecteurs, ou est-ce que je préservais notre vie privée et autorisais le Sénat à prendre sa décision sans connaître toute la vérité sur ses comportements passés".

La réaction de Donald Trump est très attendu, lui qui a annoncé pouvoir encore renoncer à son candidat s'il s'estime convaincue par Christine Blasey Ford.