DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marseille: heureusement Payet et Thauvin "marchent sur l'eau"

Vous lisez:

Marseille: heureusement Payet et Thauvin "marchent sur l'eau"

Marseille: heureusement Payet et Thauvin "marchent sur l'eau"
Taille du texte Aa Aa

L'Olympique de Marseille défend mal mais est maintenu à flot par Dimitri Payet et Florian Thauvin, respectivement meilleurs passeur et buteur de Ligue 1, avant de retrouver Lille, dimanche, pour la 8e journée de Ligue 1.

"Payet et Thauvin marchent sur l'eau, ils mettent des buts et des passes décisives, c'est compliqué de se passer de ces deux-là" en ce moment, lâche l'entraîneur phocéen Rudi Garcia.

Pour lui, heureusement que ses deux leaders "sont à leur niveau et nous permettent d'avoir la deuxième meilleure attaque" avec 19 buts. Car l'OM souffre aussi d'avoir la deuxième plus mauvaise défense de L1 (13 buts encaissés).

Les mettre en avant "n'est pas faire injure aux autres, c'est le jeu de tout le monde de les amener devant le but", précise aussi Garcia.

Mais "Dim" et "Flotov" savent faire fructifier les bons ballons.

Le capitaine a distribué quatre caviars et marqué quatre buts, dont deux penalties, et a surtout réussi des gestes enchanteurs, comme sa passe entre quatre joueurs pour Thauvin sur son but à Lyon (défaite 4-2) ou sa volée de 25 mètres contre Guingamp (4-0).

Payet a manqué la Coupe du monde sur blessure, mais il est revenu très affuté de vacances et évolue à un haut niveau depuis deux mois, au point d'espérer être rappelé par le sélectionneur Didier Deschamps pour les matches d'octobre.

- Thauvin même pas au maximum -

Champion du monde, Thauvin mène le classement des buteurs de Ligue 1 avec 6 buts, il a aussi réussi une passe décisive, plus une en Ligue Europa.

Et Flotov n'est même pas encore au maximum. Il reste un peu en-dedans, il le reconnaît lui-même. "Mes +stats+ sont bonnes, mais j'ai eu du mal à répéter les efforts", disait-il après la victoire contre Guingamp.

Il a encore du déchet, notamment dans ses dribbles, et a montré des signes d'agacements, pour un centre pas arrivé ou un ballon qu'il avait perdu.

Face à Strasbourg, il a peiné, mais a obtenu un penalty, très contesté par les Alsaciens, d'ailleurs. Mais l'essentiel est là, il est reparti sur les bases de son affolante saison passée, terminée avec 26 buts et 18 passes toutes compétitions confondues.

Outre ses deux stars, Garcia peut compter sur un troisième point fort de la saison dernière: un mental d'acier. Certes, l'OM a flanché à Nîmes (3-1) et à Lyon, mais il a gagné dans les toutes dernières minutes à Monaco comme contre Strasbourg, 3-2 les deux fois.

Contre les Alsaciens, les Olympiens ont même marqué juste après s'être laissé rejoindre, et à dix contre onze en outre.

- Déjà passés par Lille -

"Ce mental, c'est ce qui nous caractérise, insiste Payet. On a eu une réaction. On a vu qu'on ne se laissait pas abattre par les coups du sort."

"Comme on l'a montré, démontré et remontré depuis l'an dernier, on a été capables d'inverser la tendance", souligne Morgan Sanson, qui, blessé pour quinze jours, ne sera pas du déplacement à Lille.

Pour Garcia, ses joueurs ont "retrouvé le sursaut d'orgueil, le caractère, le côté un peu fou de ce groupe", guidé par Payet et Thauvin.

En outre, les deux joueurs connaissent le Losc, surtout Payet qui y a joué deux saisons, sous les ordres de Garcia (2011-2013).

Thauvin, alors jeune grand espoir, n'y a pas laissé un bon souvenir. Il n'y est passé que furtivement à l'été 2013, le temps d'un conflit avec Lille et d'un transfert à l'OM sans jamais jouer pour les Dogues.

Il était jeune champion du monde des moins de 20 ans, il a beaucoup mûri et progressé depuis, et il est même devenu champion du monde des grands, et un moteur de l'OM, comme Payet.

Ces leaders "font la différence, il va falloir que tout le monde s'en inspire", conclut Garcia.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.