Vladimir Poutine célèbre le "Jour de la Victoire"

a
a Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/AP
Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l’occasion du "Jour de la Victoire", célébré le 9 mai en Russie, Vladimir Poutine a lancé un message offensif aux pays occidentaux.

PUBLICITÉ

Des véhicules blindés sur la place Rouge à Moscou. Un traditionnel défilé militaire à l’occasion de la capitulation de l’Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale, qui a fait 27 millions de morts côté soviétique.

Comme chaque année, l’événement célébré le 9 mai en Russie, s’est tenu en présence de Vladimir Poutine, tout juste investi pour un cinquième mandat. Le président russe a profité de son discours pour lancer un message aux pays occidentaux.

"Avoir un esprit de revanche, tourner en dérision l'histoire, légitimer les partisans des nazis, tout cela s'inscrit dans la politique générale des élites occidentales pour attiser les conflits régionaux, interethniques et interreligieux et tenter d'empêcher les pays souverains et indépendants d'accéder au développement mondial", a déclaré le président russe.

Avec la présence de plus de 9 000 soldats, ainsi que des avions de combat, cette année, ce défilé militaire apparaît comme une démonstration de force de la Russie. D'autant plus qu'actuellement, le pays expose à Moscou des équipements militaires occidentaux, saisis par l’armée russe en Ukraine.

Une guerre qui dure depuis plus de deux ans et qui a poussé les pays occidentaux à tourner le dos à la Russie. Mais Vladimir Poutine ne semble pas isolé pour autant.

Quelques chefs d’Etat avaient fait le déplacement pour assister à cette célébration, comme les présidents de Guinée-Bissau, du Laos, de Cuba ou encore du Belarus.

Ces dernières années, Moscou a renforcé ses liens avec d’autres alliés, comme la Chine.

Ailleurs, dans le pays, cette célébration était moins faste. Certains défilés ont été annulés pour des raisons de sécurité, notamment dans la région de Koursk, près de la frontière avec l’Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine et la Russie échangent des attaques de drones

Le Premier ministre slovaque, blessé par balles, ne se trouve plus dans un état critique (hôpital)

L'accolade du pape François à un Israélien et un Palestinien à Vérone