DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un an après, la Catalogne reste divisée

Vous lisez:

Un an après, la Catalogne reste divisée

Un an après, la Catalogne reste divisée
Taille du texte Aa Aa

Les manifestations se multiplient ce lundi en Catalogne, à l'occasion du premier anniversaire de la vaine tentative de sécession de la région, l'automne dernier.

Le 1er octobre 2017, les indépendantistes catalans étaient parvenus à organiser un referendum strictement interdit par Madrid. Les scènes de violences avec la police venue empêcher le vote avaient, alors, fait le tour du monde.

Ce lundi, plusieurs actions coup de poing ont été menée par les séparatistes catalans. Les membres des CDR, les Comités de défense de la République, ont bloqué des voies de chemin de fer, comme ici à Gérone, mais aussi les autoroutes et les principales artères de la capitale, Barcelone.

Pour commémorer cet anniversaire, le gouvernement catalan s'est lui réuni à Sant Julià de Ramis, la ville où aurait dû voter l'ancien président Carles Puigdemeont, aujourd'hui exilé en Belgique. L'occasion pour Quim Torra, son successeur désigné, de maintenir la pression sur le gouvernement de Pedro Sánchez .

Un an après, les stratégies indépendantistes restent floues en Catalogne, entre lignes dures prônant l'autodétermination et intérêts discrets pour les signes timides, mais réels, d'ouverture à une super-autonomie, envoyés ponctuellement par le premier ministre socialiste Pedro Sánchez.