DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une ourse réintroduite dans les Pyrénées

Une ourse réintroduite dans les Pyrénées
Taille du texte Aa Aa

Aux premières lueurs de l'aube, un hélicoptère transportant une caisse a survolé la vallée d'Aspe, dans le sud-ouest de la France.

A l'intérieur de la cage, une ourse slovène "en parfaite santé", dixit le ministère de la Transition écologique, qui précise qu'une autre femelle sera relâchée dans les prochains jours.

Toute la nuit, bâtons de berger à la main ou au volant de tracteurs, des éleveurs s'étaient mobilisés contre cette opération de réintroduction en dressant des barrages sur les routes.

Olivier Maurin, porte-parole des éleveurs : "Ce qu'on demande, c'est qu'il y ait une réelle étude, avec une réelle concertation, une réelle étude d'impact sur les territoires, sur le pastoralisme avec la présence des ours. Voilà. Nous, c'est ce qu'on demande depuis longtemps et tant qu'on n'aura pas ça, on refusera cette réintroduction."

Pour certains éleveurs, la cohabitation entre les ours et les troupeaux est impossible.

Le maire de Sarrance, qui a pris un arrêté municipal interdisant "aux ours et aux loups d'être sur le territoire de la commune", annonce que la traque est ouverte.

Pas question, dit-il, de laisser des plantigrades sur le territoire de sa commune.

Jean-Pierre Chourrout-Pourtalet, maire de Sarrance : "On va bloquer tant qu'officiellement, on ne nous dit pas ce qu'il s’est passé. Et puis on va démarrer les campagnes d'effarouchement puisque ces bêtes, on ne veut pas les garder ici."

Des ours sont régulièrement réintroduits dans les Pyrénées pour assurer la pérennité de l'espèce.

C'est le cas dans la vallée d'Aspe où ne vivent que deux mâles esseulés.

Pour apaiser la colère des éleveurs, une commission d'indemnisation - qui peut débloquer des aides en cas de pertes - a été créée il y a plusieurs années.