DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président chinois d'Interpol porté disparu a démissionné de ses fonctions avec "effet immédiat"

Vous lisez:

Le président chinois d'Interpol porté disparu a démissionné de ses fonctions avec "effet immédiat"

Le président chinois d'Interpol porté disparu a démissionné de ses fonctions avec "effet immédiat"
Taille du texte Aa Aa

Dix jours après sa disparition, Meng Hongwei a démissionne de son poste de président d'Interpol.

L'organisation policière internationale dévoile cette information quelques heures après avoir accueilli dans ses locaux l'épouse de Meng Hongwei qui a confié à des journalistes craindre pour la sécurité de son mari.

L'épouse de Meng Hongwei dit faire l'objet de menaces et n'a pas souhaité faire face aux caméras.

Mme Meng raconte avoir reçu un dernier message inquiétant de son mari le 25 septembre et appelle à l'aide la communauté internationale.

Peu après la conférence de presse, Pékin a annoncé que Meng Hongwei est "actuellement visé par une enquête". Le communiqué officiel chinois précise qu'il est soupçonné d'avoir "violé la loi" mais ne donne aucun détail.

Madame Meng qualifie l'affaire d'une "ruine politique". Son mari dirigeait Interpol depuis novembre 2016 et elle estime qu'il est en danger.

Catherine Hardy fait recueilli le témoignage de Mme Meng : "Cette intervention de l'épouse du président d'Interpol, soulève davantage de questions qu'elle n'apporte pas de réponses. Elle exhorte la communauté internationale à s'impliquer et dit aussi qu'elle agit au nom de tous ceux qui ont disparu. Comment cela se passera-t-il au cours des prochains jours, eh bien, nous devrons attendre et voir. Catherine Hardy, au siège d'Interpol à Lyon pour Euronews."