DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ex-patron d'Interpol visé pour corruption en Chine

Vous lisez :

L'ex-patron d'Interpol visé pour corruption en Chine

L'ex-patron d'Interpol visé pour corruption en Chine
Taille du texte Aa Aa

Pékin a donné des nouvelles lundi de Meng Hongwei, l'ex-patron chinois d'Interpol porté disparu depuis plus de dix jours depuis son arrivée la Chine, annonçant qu'il faisait l'objet d'une enquête. Meng Hongwei est "est soupçonné d'avoir violé la loi" et accepté des pots de vin selon la Commission centrale d'inspection disciplinaire du PCC au pouvoir, chargée de la répression de la corruption de fonctionnaires, qui n a pas donné d'autres précisions.

Ce week-end son épouse à fait part de son inquiétude. Pour elle, son mari "est en danger" en Chine. Elle a révélé devant des journalistes le contenu du dernier message reçu du téléphone de son mari, le 25 septembre. Meng Hongwei venait d'arriver en Chine et son message n'est autre qu'une émoticône représentant un couteau.

Quelques heures plus tard Interpol a annoncé la démission "avec effet immédiat" de son président. Meng Hongwei a été nommé fin 2016 à la tête d'Interpol. Ce n' est pas le premier haut responsable le chinois visé la campagne contre la corruption lancée par Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir. Une campagne qui a sanctionné plus de 1 million et demis de cadres, est aussi soupçonnée de servir à éliminer des opposants internes à la ligne de M. Xi.