DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réchauffement du climat de plus de 1,5°C, et la planète "s'autodétruit"

Vous lisez:

Réchauffement du climat de plus de 1,5°C, et la planète "s'autodétruit"

Réchauffement du climat de plus de 1,5°C, et la planète "s'autodétruit"
Taille du texte Aa Aa

Si l'espèce humaine ne prend pas d'urgence la mesure de l'accélération du réchauffement climatique sur notre bonne vieille Terre, elle sera cuite et recuite. Le Giec, Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, lui lance un ultimatum : il faut très rapidement engager des actions sans précédent si l'on veut limiter le réchauffement à 1,5°C, sinon à partir de 2030, il sera trop tard !

Les scientifiques et représentants des Etats ont remis un rapport de 400 pages sur les risques à venir et leurs préconisations après une semaine de travaux à Incheon, en Corée du Sud. Un résumé a été spécialement adressé ce lundi aux dirigeants du monde entier afin de les mettre au pied du mur. S'ils se contentent seulement de tenir leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre promis lors de l'accord de Paris sur le climat, en 2015, la température aura augmenté de 3°C à la fin du siècle. "Les années à venir seront les plus déterminantes de notre histoire", met donc en garde la Sud-Africaine Debra Roberts, co-présidente du Giec.

Diminuer les émissions de CO2 de 45%, un voeu pieux ?

Dépasser les 1,5°C de réchauffement serait multiplier les canicules, et inversement les cyclones et inondations que nous connaissons déjà, aller vers une extinction irréversible de certaines espèces animales, diminuer radicalement les calottes polaires, faire grimper dangereusement le niveau des océans... Pour éviter toutes ces catastrophes, il n'y a plus qu'une solution : faire chuter les émissions de CO2 de manière spectaculaire - de 45%, prône le Giec - et avant 2030. On peut sincèrement être pessimiste, il ne reste plus que 12 "petites" années aux Terriens pour mener à bien cette révolution environnementale.

Les experts du climat réunis par l'ONU ciblent particulièrement les secteurs de l'énergie produite par le charbon, le gaz et le pétrole, qui génèrent à eux seuls les trois quarts des émissions de gaz carbonique. Ils invitent, avec insistance, les industries, les collectivités locales, les municipalités à faire dès à présent le maximum pour réduire les rejets, et à prendre un réel virage vers les énergies renouvelables. Rendez-vous en décembre prochain en Pologne, où se tiendra la nouvelle conférence sur le climat, la COP24.

L'Agence France-Presse publie une vidéo très pédagogique sur cet enjeu climatique :