DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Ronaldo: une relation "complètement consentie"

Vous lisez:

Affaire Ronaldo: une relation "complètement consentie"

Affaire Ronaldo: une relation "complètement consentie"
Taille du texte Aa Aa

Cristiano Ronaldo a eu une relation "complètement consentie" avec la jeune femme qui l'accuse de l'avoir violée en 2009 aux Etats-Unis. C'est ce qu'affirme l'avocat de l'international portugais. La semaine dernière la police de Las Vegas a ouvert une enquête sur les accusations de cette femme de 34 ans.

Cristiano Ronaldo, transféré cet été de Madrid à la Juventus Turin, est dans la tourmente après la réouverture la semaine dernière à Las Vegas d'une enquête de police sur les accusations portées par Kathryn Mayorga, qui affirme dans une plainte au civil avoir été violée par le footballeur le 13 juin 2009.

Dans un communiqué publié mercredi, un de ses avocats, répétant que Ronaldo niait "fermement toutes les accusations", a même affirmé que des documents reproduits dans les médias ces derniers jours et qui contiennent des "déclarations supposées" de Ronaldo "sont de pures inventions". Plusieurs médias ont reproduit un document présenté comme l'accord prévoyant le versement de 375.000 dollars à Kathryn Mayorga en échange de son silence.

"En 2015, des dizaines d'entités en Europe ont vu leurs données pillées par des pirates informatiques", a souligné Me Christiansen. "Un organe de presse a fini par publier de manière irresponsable certains documents volés, dont une partie importante a été modifiée et/ou complètement fabriquée", a-t-il poursuivi dans une allusion à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel qui a lancé l'affaire.

Ronaldo avait été cité fin 2016 dans le cadre des révélations des "FootballLeaks", une enquête collaborative de plusieurs médias européens. D'après des médias portugais, ces fuites de documents avaient non seulement mis au jour des soupçons d'évasion ou d'optimisation fiscale, mais également des affaires comme l'accusation de viol visant Cristiano Ronaldo.