DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants : du rififi à la frontière franco-italienne

Vous lisez :

Migrants : du rififi à la frontière franco-italienne

Migrants : du rififi à la frontière franco-italienne
Taille du texte Aa Aa

Le dossier des migrants à la frontière franco-italienne prend de l'ampleur. Alors que des évacuations de camps d'activistes, comme à Claviere en Italie, se poursuivent, une polémique est née du fait qu'une camionnette de gendarmerie française a été aperçue en train de débarquer des migrants côté italien de la frontière. La préfecture des Hautes-Alpes reconnaît une erreur, et admet que la police italienne n'a pas été prévenue.

Le maire de Clavière s'étonne : "Ca paraît étrange qu'ils soient allés aussi loin, entre Clavière et Césane. je sais que ces choses arrivent de temps en temps, mais d'habitude ils les font descendre près de la frontière, et en territoire français".

Matteo Salvini, le ministre italien de l'Intérieur, issu de l'extrême droite, s'est empressé de demander des explications. Côté français une enquête a été diligentée.

Depuis 2015, la France empêche systématiquement l'entrée des réfugiés par la frontière italienne sur son territoire. Vintimille, en Italie, était l'un des points de passage privilégiés des migrants en route vers le nord de l'Europe.