DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tuerie de Kertch : enquête et hommages

Vous lisez :

Tuerie de Kertch : enquête et hommages

Tuerie de Kertch : enquête et hommages
Taille du texte Aa Aa

Unis par la douleur, Russes et Ukrainiens ont rendu hommage aux victimes du lycée de Kertch en Crimée, où un adolescent a tué au moins 19 personnes et blessé une trentaine d'autres ce mercredi.

Les enquêteurs russes, qui avaient dans un premier temps privilégié la piste terroriste, ont requalifié les faits en "tuerie de masse" et affirmé avoir identifié l'assaillant, un ancien élève de 18 ans du nom de Vladislav Roslyakov.

D'après les témoins, une explosion a retenti dans la cantine de l'établissement en fin de matinée avant que le tueur n'ouvre le feu dans les couloirs et les salles de classe, puis retourne son fusil contre lui.

Les motifs de son acte ne sont pas clairs, mais un témoin a affirmé aux médias locaux que Vladislav Roslyakov détestait le lycée et voulait se venger des professeurs.

Hommages à Kiev et Moscou

Le président ukrainien Petro Porochenko a rendu hommage aux victimes de cette péninsule dont l'annexion en 2014 par la Russie est condamnée par la communauté internationale.

"Pourquoi est-ce si important pour nous? Parce que ce sont des citoyens ukrainiens. Et lorsque des citoyens ukrainiens sont tués, où que ce soit dans le monde, c'est une tragédie", a déclaré le dirigeant dans un ton solennel à la télévision.

Mais la Russie y voit voit un drame russe. Les autorités ont remercié les pays compatissant, par l'intermédiaire de Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie :

"Dans ces minutes tragiques, nous sommes reconnaissants des paroles sincères, des condoléances et du soutien que nous recevons", a dit Zakharova en conférence de presse.

Loin des hommages politiques de Kiev et Moscou, les familles attendaient dans l'espoir de bonnes nouvelles des médecins, devant l’hôpital de Kertch où une liste des victimes était lue à haute voix.