DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Crimée, Kertch pleure ses morts

Vous lisez :

En Crimée, Kertch pleure ses morts

En Crimée, Kertch pleure ses morts
Taille du texte Aa Aa

Les suites de l'attaque du lycée en Crimée s'avèrent douloureuses pour les proches des victimes, soutenus par une cellule psychologique. Dans la nuit, l'identification des corps s'est poursuivie à l'institut médico-légal. Dix d'entre eux ont été formellement identifiés. La plupart des jeunes tués dans l'assaut étaient âgés de 18 à 22 ans.

"Nous trouvons des mots de réconfort", explique une psychologue présente sur les lieux. "Nous apportons notre aide aux côtés du personnel médical. Mais c'est très difficile de communiquer avec des jeunes qui perdent des camarades de leur âge, si tôt".

Après ce drame, les habitants de Kertch viennent rendre hommage aux victimes, comme Elena.

"Nous avons perdu nos enfants, nos proches, c'est toute notre ville et tout notre pays qui sont en deuil. C'est un peu comme si c'était nos propres enfants : chaque père, chaque mère se sent concerné par cette tragédie ".

"La route qui mène au lycée est bloquée", indique Galina Polonskaya, journaliste à Euronews. "Des opérations liées à l'enquête y ont été menées toute la nuit, et c'est là qu'un mémorial s'est improvisé - des gens y apportent des fleurs et des cahiers, des symboles pour rendre hommage à ceux qui ont perdu la vie lors d'une journée ordinaire".