EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une vaste fraude boursière à 55 milliards d'euros

Une vaste fraude boursière à 55 milliards d'euros
Tous droits réservés 
Par Christophe Garach
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un consortium de médias européens publie une enquête explosive sur un gang de traders de de banquiers véreux

PUBLICITÉ

C'est une vaste manipulation financière sur les dividendes que vient de révéler un consortium de plusieurs journaux européens.

Venu d'Allemagne, le scandale, baptisé Cum-Ex, met en cause un gang de traders, de banquiers et d'avocats pour frauder le fisc. Ce sont les conclusions de plusieurs journalistes d'investigation dont l'enquête a notamment été publiée par le quotidien Le Monde et le média allemand "Correctiv".

Oliver Schröm, rédacteur en chef de "Correctiv" : "Nous avons fait des recherches et découvert une quantité incroyable de dommages financiers. Il s'agit au total de 55,2 milliards d'euros qui ont été captés en Europe par Cum-Ex et par d'autres transactions similaires. C'est certainement l'un des plus gros braquage fiscal de l'histoire de l'Europe."

Ce scandale n'a rien à voir avec les affaires désormais classiques d'évasion fiscale au Panama ou à Singapour. Il s'agit ici d'une supercherie boursière menée dans une dizaine de pays européens qui a permis d'obtenir des remboursements d'impôt sur des impôts qui n'ont jamais payés. Rien qu'en France le préjudice pour l’État frôlerait les 17 milliards d'euros.

Un des témoins à charge de l'enquête, un ancien banquier, témoigne... le visage grimé. "Tous ceux qui ont consenti des prêts, qui ont agi comme négociateurs en bourse, tous les investisseurs qui ont fourni de l'argent, savaient au fond ce qui se passait : ils tiraient leur bénéfices sur le dos des services fiscaux".

Plusieurs enquêtes judiciaires ont été ouvertes. Le gouvernement français a promis de se montrer "intraitable" avec les fraudeurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump condamné à une amende de 355 millions de dollars pour fraudes financières

Bulgarie : un maire soupçonné de détournements de fonds de l'UE

Le fils de Joe Biden plaide non coupable de fraude fiscale