DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dialogue de sourds en Russie

Vous lisez :

Dialogue de sourds en Russie

Dialogue de sourds en Russie
Taille du texte Aa Aa

La visite aura tout au plus servi à acter la décision américaine... Malgré la poignée de main cordiale, le conseiller de la Maison Blanche à la Sécurité nationale a répété au président russe que les États-Unis sortiraient du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire INF, ce qui lui a valu une boutade acerbe de Vladimir Poutine.

" Si je me souviens bien, il y a un aigle sur le blason de la présidence des États-Unis, lui a dit le président russe. Dans une serre, il tient 13 flèches, et dans l'autre une branche d'olivier à 13 feuilles en tant que symbole d'une politique pacifique. Question : l'aigle a-t-il mangé toutes les olives et seulement laissé les flèches ? "

Seulement voilà, pour John Bolton, c'est la Russie qui viole le traité depuis des années, le rendant caduc de facto. Une affirmation réitérée en conférence de presse.

"Le problème, c'est qu'il y a des missiles russes en Europe qui violent le traité INF actuellement, a déclaré John Bolton. La menace, ce n'est pas le retrait américain du traité La menace, ce sont les missiles russes qui sont déjà déployés. "

Seul résultat concret : rendez-vous est pris pour une rencontre entre Trump et Poutine le 11 novembre à Paris.

Du côté du Kremlin, on ne considère en rien ces consultations comme une percée. Elles sont tout au plus le signal que les États-Unis sont disposés à poursuivre un dialogue laborieux.