DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Selon un proche, Khashoggi a été victime de "trolls" saoudiens

Vous lisez :

Selon un proche, Khashoggi a été victime de "trolls" saoudiens

Selon un proche, Khashoggi a été victime de "trolls" saoudiens
@ Copyright :
DR
Taille du texte Aa Aa

L'écrivain assassiné Jamal Khashoggi travaillait sur un projet visant à dénoncer l'utilisation faite par l'Arabie saoudite des réseaux sociaux. Le journaliste avait lui-même été victime de harcèlement en ligne par des "trolls" saoudiens, a déclaré un ami à Euronews.

Omar Abdelaziz, un dissident saoudien qui vit maintenant au Canada, a déclaré qu'il collaborait à plusieurs campagnes avec Khashoggi et que ce dernier avait été attaqué sur Twitter par des gens qu'il qualifiait de "mouches électroniques".

Il s'agit d'un réseau de comptes Twitter, de personnes réelles et de robots, qui amplifient les démentis du gouvernement saoudien concernant l'implication et le harcèlement des dissidents.

Les deux hommes préparaient une enquête sur l'utilisation des réseaux sociaux par les comptes pro-gouvernementaux sous le titre de "Nahlat", qui signifie "abeilles" en arabe.

3000 par mois pour troller les dissidents à Riyad

Le New York Times a rapporté la semaine dernière que le gouvernement de Riyad avait créé une armée d'utilisateurs des médias sociaux, ceux que l'on surnomme des trolls, payés environ 3 000 dollars par mois pour attaquer les critiques et diffuser de la propagande.

Abdelaziz a également dit à Euronews qu'il parlait régulièrement avec son ami et que Khashoggi avait l'intention de venir le rejoindre au Canada après avoir obtenu les documents nécessaires pour se remarier.

"Je le connais depuis trois ans, a dit Abdelaziz, mais je n'étais pas d'accord avec lui sur le plan politique car il semblait plus proche de la ligne de Riyad. Mais les choses ont changé depuis que Khashoggi a quitté l'Arabie saoudite en septembre 2017. Depuis nous avons été en contact presque tous les jours."

Selon lui, le journaliste était en contact avec des responsables saoudiens et il avait de bonnes relations avec la plupart d'entre eux.

Khashoggi a été tué à l'intérieur du consulat saoudien à Istanbul où il était allé chercher des documents relatifs à son mariage. Son corps n'a pas été retrouvé.