DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "blasphème" en Irlande, c'est fini

Vous lisez :

Le "blasphème" en Irlande, c'est fini

Le "blasphème" en Irlande, c'est fini
Taille du texte Aa Aa

C'est une nouvelle étape dans la prise de distance de l'Irlande avec sa tradition catholique. Les électeurs ont voté à 65 % pour l'abrogation du délit de blasphème. Celui-ci figurait encore dans la Constitution et rendait le blasphémateur passible d'une amende de 25 000 euros.

La participation s'élève à 44 % seulement. Les associations humanistes et les partis qui ont fait campagne en ce sens se réjouissent du résultat. "Nous sommes très contents du résultat, affirme Noreen Hartigan, de l'Association humaniste d'Irlande. Pour nous, cela représente une vraie étape vers une Irlande plus laïque et plus compatissante."

Les dernières poursuites pour blasphème remontent à 1855. Elles n'avaient pas donné lieu à une condamnation. Beaucoup plus récemment, en 2015, l'acteur britannique Stephen Fry s'était attiré les foudres d'une partie de la société et de la classe politique irlandaise après avoir déclaré à la télévision irlandaise que "Dieu est stupide". Une enquête avait été ouverte mais n'avait débouché sur aucune poursuite.