DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Slam d'Abu Dhabi : une fin en apothéose

Vous lisez :

Grand Slam d'Abu Dhabi : une fin en apothéose

Grand Slam d'Abu Dhabi : une fin en apothéose
Taille du texte Aa Aa

Le Grand Slam d'Abu Dhabi s'achève lundi sur une énorme surprise. Le Russe Inal Tasoev s'offre l'or dans la catégorie reine des plus de 100 kg. Le champion du monde junior domine en finale le champion olympique des moins de 100kg, Lukáš Krpálek.

Le Tchèque, déjà passé à côté de ses Mondiaux à Bakou, restait pourtant sur une victoire au Grand Prix de Cancún. La victoire n'en est que plus belle pour Inal Tasoev :

« C'est ma première médaille en grand slam. J'avais déjà touché l'or en Grand Prix mais je n'avais jamais combattu en grand slam. Je ne pensais jamais gagner, c'est une énorme surprise pour moi. Mais j'ai mérité ma victoire, je suis très heureux. »

Le sacre de Guusje Steenhuis en moins de 78 kg, lui, n'est pas une surprise. La Néerlandaise a fait honneur à son rang de numéro un mondiale en dominant en finale la numéro trois de la catégorie, la Britannique Natalie Powell.

Steenhuis a lancé une attaque en makikomi pour s'imposer par waza-ari et monter sur la plus haute marche du podium.

« Je me sens toujours à l'aise dans les combats entre gauchères. J'aime ces duels. Je me sens beaucoup plus à l'aise pour placer mes prises. J'ai beaucoup bougé pendant le combat, je me suis sentie à l'aise et costaude. C'était vraiment agréable. »

Deuxième Grand Slam de la saison pour Mikhail Igolnikov. Le champion d'Europe des moins de 90 kg domine le Hongrois Krisztián Tóth, vice-champion du monde 2014. Le Russe s'était imposé à Düsseldorf au mois de février.

La Bélarusse Maryna Slutskaya renoue avec la victoire en plus de 78 kg. Disparue des radars depuis sa victoire dans le Grand Prix inaugural de Tunis, elle remporte une médaille de prestige en terrassant la Française Anne-Fatoumata M'Bairo.

L'hymne israëlien a lui résonné une seconde fois à Abu Dhabi. Après Sagi Muki, c'est Peter Paltchik qui décroche l'or ce week-end. En finale des moins de 100 kg, il s'impose par waza-ari face à l'Azéri Elmar Gasimov.

Enfin, on se quitte avec la prise du jour, signée Aleksandar Kukolj. Le Serbe surprend l'Ukrainien Quedjau Nhabali pour le bronze avec un magnifique ashi waza.