DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rancoeur contre Trump à Pittsburgh, traumatisée par la tuerie antisémite

Vous lisez :

Rancoeur contre Trump à Pittsburgh, traumatisée par la tuerie antisémite

Premières funérailles le 30/10/2018 après la tuerie de Pittsburgh.
Taille du texte Aa Aa

Cette semaine va être particulièrement sombre à Pittsburgh. Les obsèques des 11 victimes de Robert Bowers, le tueur antisémite qui a semé la mort samedi dernier dans la synagogue Tree of Life, vont s'égrener lentement dans la ville de Pennsylvanie.

Deux frères ont été les premiers à être inhumés dans un cimetière juif ce mardi. Cecil Rosenthal, qui avait 59 ans, et David, âgé de 54 ans, ont été tués l'un à côté de l'autre au cours de l'office du chabbat. Tous deux déficients mentaux, ils vivaient dans un foyer et ne se quittaient jamais. Tout le monde les connaissait à la synagogue, ils étaient doux et appréciés.

Des moines bouddhistes rendent hommage aux victimes :

L'émotion est donc à son comble à Pittsburgh. Ce sont des habitants de toutes confessions religieuses qui se sont rassemblés et se sont recueillis ensemble dans la synagogue Rodef Shalom, toute proche de celle où a eu lieu le massacre de fidèles tellement vulnérables. Pour la plupart, ils étaient âgés, voire très âgés, comme Rose Mallinger, une dame de 97 ans, comme le couple Simon, des octogénaires.

Une photographie de Rose Mallinger :

Le président Trump accusé de ménager les semeurs de haine

Au profond chagrin se mêle la rancoeur, particulièrement de la communauté juive de la ville. Elle en veut à Donald Trump car il est toujours resté flou, depuis son entrée à la Maison-Blanche, sur la lutte contre l'antisémitisme. Plusieurs personnalités américaines le soupçonnent de ménager ainsi son électorat au sein des suprématistes blancs, ceux-là mêmes qui répandent le racisme et la haine aux Etats-Unis. Le président américain lance également souvent des attaques verbales contre des Juifs comme le milliardaire George Soros.

Donald Trump a pris soin d'appeler à en finir avec "le poison de l'antisémitisme". Il n'est pourtant pas le bienvenu à Pittsburgh : Lynnette Lederman, l'ex-présidente de la synagogue endeuillée Tree of Life, l'a clairement dit ce mardi, accusant le président d'attiser la haine. Sur Facebook, les habitants choqués par la tuerie sont de plus en plus à exprimer le même sentiment.