EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Trump à son armée : "tirez sur les migrants s'ils vous jettent des pierres"

Trump à son armée : "tirez sur les migrants s'ils vous jettent des pierres"
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP, Reuters, APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Invoquant les heurts entre migrants et forces de l'ordre mexicaines il y a deux jours, le président américain autorise son armée à répliquer à la frontière.

PUBLICITÉ

C'est le discours le plus dur de Donald Trump contre les caravanes de migrants qui tentent de rejoindre les Etats-Unis. "S'ils veulent lancer des pierres sur notre armée, notre armée répliquera" a déclaré le président américain qui a encore repris le thème de l'invasion pour évoquer l'exode de milliers de personnes qui fuient la pauvreté ou la violence.

"En ce moment même, de grandes caravanes de migrants bien organisées marchent vers notre frontière sud. Certains appellent cela une invasion. C'est comme une invasion. Ils ont violemment envahi la frontière mexicaine. Vous l'avez vu il y a deux jours."

Et Trump d'ajouter : "si les migrants lancent des pierres comme ils l'ont fait envers la police et l'armée mexicaine, je dis considérez cela comme un fusil."

Une des deux caravanes de migrants, environ 4 000 personnes pour la plupart du Honduras, a repris sa marche la nuit dernière.

Jusqu'à 15 000 soldats, plus de 5 000 dans un premier temps, vont être dépêchés à la frontière avec le Mexique.

Lors de son point presse, Trump s'est encore aussi attaqué aux Démocrates les rendant responsables, eux et les migrants, du trafic de drogue sur le sol américain :

"C’est un grave problème de drogue qui afflue et détruit notre jeunesse. Et vraiment qui détruit le tissu de notre pays. Il n’y a jamais eu de problème de drogue comme aujourd’hui. Et comme je l’ai dit, cela provient en grande partie des frontières du sud."

A quelques jours des législatives du 6 novembre, Donald Trump multiplie les annonces susceptibles de mobiliser les électeurs. L'immigration et le contrôle des frontières étaient au coeur de sa campagne présidentielle en 2016.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Toujours plus de soldats américains contre les migrants

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries