DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Donald Trump diabolise les démocrates

Vous lisez :

Donald Trump diabolise les démocrates

Donald Trump diabolise les démocrates
Taille du texte Aa Aa

Aux Etat-Unis, 34 Etats votent déjà par anticipation pour les élections parlementaires de mi-mandat. C'est le cas de la Floride, un État souvent décisif dans la course à la Maison Blanche.

Si ce scrutin détermine qui contrôlera les deux chambres du Congrès, il s'apparente aujourd'hui à un référendum pour ou contre Donald Trump.

Le président l'a bien compris, et n'a de cesse de diaboliser ses adversaires. Economie, immigration : les démocrates sont dangereux prévient le milliardaire : "C'est l'une des élections les plus importantes de toute notre vie. Ces élections décideront si nous nous appuyons sur l'extraordinaire prospérité que nous avons acquise ou si nous laissons les démocrates radicaux prendre le contrôle du Congrès, et détruire notre économie et l'avenir de notre nation."

Deux ans après avoir quitté le pouvoir, Barack Obama redescend dans l’arène. L'ancien président démocrate met en garde contre toute rhétorique destinée à semer la peur. Il appelle les Américains à voter : "Mardi, vous pouvez voter pour une politique décente, pour une politique honnête, pour une politique qui est légale, pour une politique qui essaie de faire le bien pour les gens."

Ces élections ont valeur de test en vue de la présidentielle de 2020. Elles s'annoncent difficiles pour les républicains. Ce rendez-vous est généralement boudé par les électeurs mais cette année, le scrutin semble bénéficier d'une mobilisation inédite.

Échaudés par la surprise de l'élection présidentielle de 2016, les médias américains se montrent plus prudents et évitent toute prédiction définitive à partir des sondages qui donnent un avantage national aux démocrates pour la chambre basse du Congrès.

Pour les 435 sièges de la Chambre des représentants, la course se concentre en fait sur une soixantaine de circonscriptions, les autres étant assez solidement ancrées chez l'un ou l'autre parti.

Quant au Sénat, 35 sièges sur 100 sont en jeu, pour des mandats de six ans. Hasard du calendrier, ces Etats sont pour la plupart dans des régions conservatrices, ce qui complique toute reconquête démocrate.

avec AFP