DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : le prix du carburant suscite la colère des "gilets jaunes"

Vous lisez :

France : le prix du carburant suscite la colère des "gilets jaunes"

France : le prix du carburant suscite la colère des "gilets jaunes"
Taille du texte Aa Aa

De nombreux blocages pourraient émailler la France le 17 novembre. Un mouvement de protestation spontané contre la hausse des prix du carburant rassemble depuis quelques jours des milliers d'automobilistes.

Dans plusieurs régions, les blocages des principaux axes sont organisés sur les réseaux sociaux. Munis de gilets jaunes, les manifestants, pourraient bien quadriller l'hexagone, comme le montre cette carte interactive, réalisée par un contestataire.

Une pétition pour la baisse des prix du carburant à la pompe a recueilli quelque 800 000 signatures sur la plateforme change.org.

Dans une interview accordée à Europe 1 ce mardi depuis Verdun, Emmanuel Macron a répété qu'il assumait la hausse de la taxation du carburant et qu'il ne reculerait pas malgré la grogne. Il a en revanche proposé d'aider les Français modestes obligés de prendre leur voiture.

Les prix du sans plomb et du gazole ont augmenté d'une vingtaine de centimes sur un an en France, pour atteindre leur plus haut niveau en plus d'une décennie. Mais leur prix à la pompe reste moins élevé qu'en Italie.

On estime qu'une quart de la hausse des prix est due à l’augmentation de la TICPE, une taxe sur la transition écologique. Le reste de la hausse, c'est à dire la majeure partie, est une conséquence à l'augmentation des prix du baril de pétrole.

S'il a suscité la sympathie de plusieurs représentants politiques tels que Jean-Luc Mélenchon, les partis d'opposition et les principaux syndicats de travailleurs, ont gardé leur distance vis à vis du mouvement des "gilets jaunes". Seul le Rassemblement national et Debout la France l'ont officiellement soutenu.