DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un ex-garde de camp nazi face aux juges

Vous lisez :

Un ex-garde de camp nazi face aux juges

Un ex-garde de camp nazi face aux juges
Taille du texte Aa Aa

Derrière la silhouette frêle du vieil homme qui comparaît à Munster en Allemagne, un ancien garde du camp de concentration nazi de Stutthof. Aujourd'hui âgé de 94 ans, il est jugé pour complicité de centaines de meurtres. Cet homme est accusé d'avoir servi à plusieurs plusieurs reprises, entre juin 1942 et septembre 1944, dans ce camp situé à quarante kilomètres de Gdansk en Pologne, le 1e établi en dehors du territoire allemand. Il avait alors entre 18 et 20 ans.

Face à lui, 74 années plus tard, les représentants de 17 parties civiles, pour la plupart des descendants de victimes, pour qui ce procès est symbolique.

"Pour les plaignants la question n'est pas d'envoyer ce vieil homme de 94 ans en prison et de le voir souffrir, la question est que justice soit faite, même si ce n'est qu'une infime partie", estime Onur U.Oezata, avocat de deux des plaignants.

"Ma grand-mère a passé toute sa vie à raconter son histoire et c'est juste une autre façon incroyable pour les gens de connaître cette histoire et d'en savoir plus sur les victimes de l'Holocauste. Le fait même de raconter cela, c'est lui rendre justice", a raconté Ben Cohen, co-plaignant et petit-fils d'une survivante de l'holocauste, Judy Meisel.

L'accusé devrait prendre la parole pour s'expliquer selon son avocat. Le camp de Stutthof a été établi en 1939. 65.000 personnes y ont perdu la vie.