DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les clandestins interdits d'asile aux Etats-Unis

Vous lisez :

Les clandestins interdits d'asile aux Etats-Unis

Les clandestins interdits d'asile aux Etats-Unis
Taille du texte Aa Aa

Les personnes entrées illégalement sur le sol américain ne pourront plus déposer de demande d'asile. C'est ce que stipule un décret présidentiel qui entre en vigueur ce samedi et qui sera valable durant trois mois au moins. Pour Donald Trump, une nécessité face aux migrants centraméricains.

" Je viens de signer le décret sur l'asile, c'est très important, a ainsi déclaré le président américain. Les gens peuvent venir mais ils doivent le faire par la voie légale. Donc pour moi, c'est très important. Et je le redis, nous avons besoin des votes démocrates. Il faut faire passer de nouvelles lois sur l'immigration parce qu'ils inondent notre pays. Nous ne les laisserons pas entrer, mais ils essaient d'inonder notre pays. Et nous avons besoin du mur, nous allons construire le mur, mais il faut qu'il soit construit en une seule fois et rapidement. "

Dès l'annonce du décret, trois organisations de défense des droits civils ont porté plainte devant la justice fédérale. Le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU pourrait aussi le contester.

" Pour l'instant, la politique est en train d'être revue par nos collègues en charge du juridique, a expliqué, prudent, le porte-parole du HCR Babar Baloch. C'est un document assez long. Il doit être étudié avec attention avant qu'une réponse y soit apportée. J'espère que nous pourrons bientôt y réagir. "

Des milliers de migrants centraméricains, dont la plupart sont partis du Honduras il y a près d'un mois, poursuivent leur route vers les Etats-Unis. Pour Washington, c'est au Mexique, pays qu'ils traversent actuellement, de les prendre en charge. 5 000 soldats américains ont été déployés à la frontière pour faire barrage.