Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'espoir d'un nouveau vaccin contre Ebola en Sierra Leone

L'espoir d'un nouveau vaccin contre Ebola en Sierra Leone
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Alors qu'Ebola frappe durement l'Afrique, des essais cliniques sont en cours en Sierra Leone pour trouver un nouveau vaccin. Emma a été diagnostiquée comme porteuse du virus pendant ses études. Aujourd'hui elle a gagné son combat contre la maladie mais l'évoquer reste difficile.

"Ebola est une réalité. Si quelqu'un dit qu'Ebola a été fait par l'homme je réponds NON ! Ebola est réel. C'est un virus réel. Je connais les effets d'Ebola dans ce pays, je sais combien de personnes Ebola a détruites sous mes yeux", raconte Emma Bangura, une survivante d'Ebola_._

Plus de 1.000 volontaires sains, dont des adultes et des enfants âgés entre 1 et 17 ans, font partie de cet essai clinique. Nombre des médecins qui travaillent sur les essais étaient eux-même sur le terrain pendant l'épidémie.

Expérience horrible

"C'est une expérience horrible de voir un collègue traité comme victime d'Ebola. Et quelque jours plus tard, il ou elle est mort. Et vous êtes la personne chargée de le désinfecter et de mettre son corps dans le sac mortuaire", raconte Michael Morlai Kamara, médecin.

Des échantillons sanguins provenant de volontaires sont analysés dans les laboratoires. La région n'est pas en lien avec le réseau national, donc les chercheurs doivent utiliser des générateurs pour alimenter leur équipement high-tech.

"Allons voir ce qui se passe dans le congélateur à -90°C. On regarde la sécurité, si le vaccin est sûr pour être administré. Ensuite, on regarde son efficacité; si le vaccin est efficace, s'il peut être actif et éviter la maladie", explique Ken Awuondo, scientifique.

Nouvel espoir

Le vaccin testé en Sierra Leone est développé par des chercheurs ici aux Pays-Bas. Ce vaccin nécessite de combiner deux injections différentes.

"Des données très prometteuses résultent de nos essais cliniques. Le vaccin induit des réponses immunitaires fortes et durables. Et nous sommes très heureux de voir ça. Avec toutes ces données en main, on s'achemine maintenant vers une autorisation de licence. C'est l'un de nos but immédiats", se réjouit Kerstin Luhn, des vaccins Janssen.

Un essai clinique de plus grande ampleur est à l'étude, il donnerait un nouvel espoir à ceux qui vivent dans des zones où les risques de contamination sont élevés.