DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: 149 morts, dont des civils, à Hodeida en 24 heures

Vous lisez :

Yémen: 149 morts, dont des civils, à Hodeida en 24 heures

Taille du texte Aa Aa

Au moins 110 rebelles, 32 loyalistes et sept civils ont été tués en 24 heures dans les combats pour le contrôle de la ville portuaire de Hodeida, dans l'ouest du Yémen, ont indiqué lundi à l'AFP des sources militaires et hospitalières.

Ce bilan a été donné alors que les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, opposent une farouche résistance dans certains quartiers à la progression des forces progouvernementales appuyées par l'Arabie saoudite, a admis une source militaire loyaliste.

gi

Une source de la coalition antirebelles dirigée par Ryad a indiqué que les Houthis avaient repoussé une offensive des forces progouvernementales en direction du port.

La coalition a par ailleurs visé les rebelles avec de multiples frappes aériennes, selon des sources militaires loyalistes.

Dans la nuit, des corps carbonisés ont été amenés à l'hôpital militaire Al-Alfi, contrôlé par les rebelles depuis 2014, ont indiqué des sources dans l'établissement.

Hodeida, grande ville de la côte occidentale du Yémen sur la mer Rouge, revêt une importance stratégique car c'est le point d'entrée de plus des trois-quarts des importations et de l'aide humanitaire internationale dans le pays en guere.

L'offensive des forces progouvernementales sur Hodeida avait été lancée en juin, mais elle s'est nettement intensifiée depuis le 1er novembre avec un bilan d'au moins 592 morts jusqu'ici (460 rebelles, 125 loyalistes et 7 civils), selon des sources militaires et des médecins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.