DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le médiateur de l'ONU veut organiser "rapidement" en Suède des pourparlers de paix sur le Yémen

Vous lisez :

Le médiateur de l'ONU veut organiser "rapidement" en Suède des pourparlers de paix sur le Yémen

Le médiateur de l'ONU veut organiser "rapidement" en Suède des pourparlers de paix sur le Yémen
Taille du texte Aa Aa

Le médiateur de l'ONU pour le Yémen a annoncé vendredi au Conseil de sécurité des Nations unies son intention d'organiser des pourparlers de paix "rapidement" en Suède afin de mettre un terme à quatre ans de guerre dans le pays de la péninsule d'Arabie.

Le gouvernement yéménite soutenu par les Saoudiens, tout comme les rebelles Houthis, soutenus eux par l'Iran, ont montré un "engagement renouvelé" à travailler à une solution politique et ont présenté des "garanties solides" selon lesquelles ils participeraient aux pourparlers, a déclaré Martin Griffiths.

gi

"Avec cela en tête, j'ai l'intention de réunir à nouveau les parties rapidement en Suède", a-t-il dit. "Je pense que nous sommes proches de surmonter les obstacles afin que cela puisse se faire."

Aucune date n'a été évoquée pour ces pourparlers.

La coalition menée par les Saoudiens a accepté des "arrangements logistiques" afin d'ouvrir la voie à des discussions, y compris sur des évacuations médicales de la ville de Sanaa, tenue par les rebelles, a-t-il ajouté.

M. Griffiths a également annoncé qu'un accord sur un échange de prisonniers était proche d'être conclu, un nouveau signe que des mesures renforçant la confiance mutuelle étaient prises en amont des discussions à venir.

"C'est un moment crucial pour le Yémen", a-t-il dit en prévenant qu'une nouvelle flambée des violences mettrait en péril les efforts de paix.

Les Nations unies avaient annoncé des discussions à Genève en septembre, qui n'ont jamais eu lieu après des exigences de dernière minute de la part des rebelles Houthis.

M. Griffiths prévoit de se rendre dans la capitale Sanaa la semaine prochaine afin de finaliser les préparatifs. Il a proposé de voyager avec la délégation des rebelles Houthis en Suède "si cela (était) nécessaire".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.