DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Homophobie : l’ex-rugbyman Gareth Thomas plaide en faveur de la « justice restaurative »

Vous lisez :

Homophobie : l’ex-rugbyman Gareth Thomas plaide en faveur de la « justice restaurative »

Gareth Thomas
@ Copyright :
Twitter | @gareththomas14
Taille du texte Aa Aa

Si Gareth Thomas, le sportif, a marqué le rugby de son empreinte, Gareth Thomas, l’homme, est aussi ce que l’on appelle un chic type. Ce week-end, il a relaté une mésaventure qui lui est arrivée à Cardiff au Pays de Galles, ville où il réside. Sur une vidéo, face caméra, il est apparu le visage tuméfié en expliquant avoir été victime d’une agression homophobe vendredi dernier.

L'agresseur de Gareth Thomas, un jeune homme âgé de 16 ans, a été rapidement appréhendé par la police de Cardiff. Mais l'ancien capitaine du XV du poireau a préféré rencontrer le jeune garçon pour discuter avec lui, plutôt que l'envoyer directement devant la justice. Et lors de cet exercice de conciliation, l'adolescent a reconnu les faits. Il s'est excusé, ont indiqué les forces de l'ordre galloises dans un message posté sur les réseaux sociaux.

Gareth Thomas s'est ainsi prononcé en faveur de la mise en place d'une action de « justice restaurative » où la victime est placée au centre du système pénal pour demander, par exemple, de dialoguer avec son agresseur afin de tenter de trouver une issue "positive". Ce principe a également été introduit en France par une loi datant de 2014, puis mis en œuvre en 2017.

L'ancien rugbyman international espère envoyer un message positif avec son message. Il explique que son son choix d'avoir voulu rencontrer son agresseur a permit à ce dernier "d'en apprendre bien plus" que de passer par la case d'une justice classique. Gareth Thomas a également tenu à remercier la Police de Cardiff ainsi que les habitants de la capitale galloise qui l'ont aidé et soutenu.

Gareth Thomas, âgé aujourd'hui de 44 ans, a pris sa retraite sportive en 2011. Il a été en 2009 le premier rugbyman de niveau international à faire son coming out. Il est depuis très engagé en faveur des droits des personnes homosexuelles. Il s'est ainsi associé, en juin dernier, au député conservateur Damian Collins pour déposer un projet d'amendement visant à rendre les comportements homophobes illégaux dans les stades anglais.

Il reste à ce jour l'un des joueurs les plus capés du rugby gallois avec 100 sélections, dont 21 fois en tant que capitaine. En club, il a notamment porté les couleurs du Stade Toulousain en France et des Cardiff Blues dans son Pays de Galles natal.