Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Egypte dévoile tombeaux et sarcophages à Louxor

L'Egypte dévoile tombeaux et sarcophages à Louxor
Taille du texte Aa Aa

L’Egypte cache encore bien des trésors. Une nouvelle tombe de l'ère pharaonique vient d'être découverte sur la rive ouest du Nil, près de la vallée des rois à Louxor.

Cette découverte, réalisée par des missions archéologiques égyptienne et française, a été présentées à la presse devant le célèbre temple funéraire de la reine Hatchepsout, près de la nécropole d'Al-Assassif, destinée aux nobles et hauts responsables proches des pharaons.

Deux tombeaux découverts

"Ils ont trouvé un nouveau tombeau de la période ramesside avec de très belles peintures colorées dans lesquelles sont représentés l'épouse royale Ahmès-Néfertary et son fils, le pharaon Amenhotep Ier" a expliqué le ministre égyptien des Antiquités, Khaled al-Anani.

Un sarcophage du XIIIe siècle av. Jésus Christ, encore scellé a été ouvert. Il appartient à "Thaw-Irkhet-If", présenté comme le superviseur des momifications dans le temple de Mout, situé sur le célèbre site de Karnak, également à Louxor.

Divers objets funéraires ont aussi été dévoilées. Deux sarcophages datant de la basse époque, et quelque 1.000 petites statuettes funéraires en bois, faïence et argile, appelées "ouchebtis".

Une mission de l'Institut français d'archéologie orientale (IFAO) et de l'Université de Strasbourg a pour sa part, découvert dans une autre tombe, dans la même nécropole d'Al-Assassif, deux autres sarcophages datant, eux, de la XVIIIe dynastie, a ajouté M. Anani.

Faire repartir le tourisme

Les autorités égyptiennes annoncent régulièrement des découvertes archéologiques, alors que le pays est souvent accusé d'un manque de rigueur scientifique et de négligence dans la conservation de ses antiquités.

Les sites archéologiques, en particulier à Louxor, constituent aussi pour l'Egypte un argument majeur face à la concurrence d'autres destinations touristiques.

L’Égypte mise sur ses nouvelles découvertes historiques pour tenter de faire revivre une industrie touristique dévastée depuis la révolution de 2011.