Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Des hooligans font annuler la finale de la Copa Libertadores

Des hooligans font annuler la finale de la Copa Libertadores
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Jets de pierre, gaz lacrymogènes, mouvement de foule... samedi après-midi, à Buenos Aires en Argentine, quelques centaines de hooligans particulièrement déterminés sont parvenus à faire annuler la finale retour de la coupe sud-américaine de football de la Ligue des champions.

Des casseurs s'en sont pris au bus de l'équipe de Boca qui devait affronter River Plate, l'éternel rival argentin de Boca Juniors. Plusieurs joueurs ont été légèrement blessés, par les bris de vitres ou l'inhalation de gaz.

A la demande des deux équipes, les autorités ont donc préféré évacuer le stade Monumental de ses 60 000 spectateurs juste avant le coup d'envoi.

"_La chose la plus triste de tout c'est que la plupart des gens étaient venus venus voir un spectacle tranquillement en famille, avec des amis, mais à cause de 200 ou 300 casseurs, toujours les mêmes malheureusement, cela a fait du tort au football. Voilà où on en est."
_

Mais ce n'est que partie remise. La finale a été reprogrammée ce soir à 21 heures au stade Monumental.

La violence des supporters argentins est récurrente. En 2015, un huitième de finale de Copa Libertadores Boca-River avait été interrompu à la mi-temps après que des joueurs de River ont été aspergés d'un gaz irritant dans le tunnel menant des vestiaires à la pelouse. River avait gagné le match sur tapis vert.

Les affrontements entre supporters sont tels en Argentine que depuis 2013, les matches se disputent sans public visiteur, pour limiter les risques d'incidents.

Lors de la finale aller sur la pelouse de Boca, dans le stade de la Bombonera, les deux équipes ont fait match nul 2 à 2.

La première manche de la finale avait déjà été reportée du 10 au 11 en raison de pluies diluviennes sur la capitale argentine.

Avec Agences