Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Bosnie, pays de transit des migrants vers l'UE ?

La Bosnie, pays de transit des migrants vers l'UE ?
Taille du texte Aa Aa

Dans le cadre d'un nouveau numéro de notre magazine Insiders, notre reporter Hans von der Brelie s'est rendu dans le nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine où des milliers de migrants patientent dans des campements de fortune en attendant de tenter de franchir illégalement la frontière extérieure de l'Union européenne, en direction de la Croatie. Les conditions sur place sont très précaires à l'approche de l'hiver.

Dans le nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, la situation humanitaire s'aggrave à l'approche de l'hiver, dans ce campement de fortune de Velika Kladusa occupé par des milliers de migrants.

Une bonne partie d'entre eux refusent de rejoindre les centres d'accueil officiels. Ils préfèrent patienter sur place avant de tenter d'entrer illégalement dans l'Union européenne en franchissant la frontière croate à proximité.

"Le surplus de migrants devrait être déplacé vers l'UE"

Comment gérer cette situation ? Nous avons posé la question au maire de la ville proche de Bihac. "Tout d'abord, il faut stopper immédiatement l'arrivée de nouveaux migrants," souligne Suhret Fazlic. "Ils continuent de rejoindre notre région frontalière ; vague après vague, ils arrivent dans ma ville, Bihac, nous n'avons pas la capacité de nous occuper d'eux au niveau de notre commune," dit-il avant d'ajouter : "Deuxième chose : le surplus de migrants dans notre secteur devrait être déplacé vers l'Union européenne ou vers un autre endroit."

À l'approche de la frontière croate, cette famille de migrants va quitter la route pour entrer dans une forêt qui compte de nombreux champs de mine. Les secouristes en montagne ont récemment été appelés pour une opération de sauvetage : la nuit, un migrant s'était perdu sur un terrain miné. Ermin Lipovic, responsable des secours locaux, et ses hommes l'ont évacué, sain et sauf.

"Pourquoi risquent-ils leur vie comme ça ?"

"Ils passent par ces sentiers très dangereux pour être sûrs de ne rencontrer personne - aucun policier - et pour avoir un accès garanti à la Croatie," fait-il remarquer avant de s'interroger : "Nous, on ne comprend pas vraiment pourquoi ils risquent leur vie comme ça."

Une nouvelle route migratoire est-elle en train d'émerger dans les Balkans occidentaux via la Bosnie ? Un phénomène qui rappellerait l'arrivée massive de migrants dans l'Union européenne via la Serbie en 2015 et 2016 ? Les proportions ne sont en tout cas par les mêmes : depuis le début de l'année, 21.000 migrants sont entrés en Bosnie dans l'espoir de rejoindre la Croatie. Un million étaient arrivés en Europe il y a trois ans.

Retrouvez notre reportage complet à la frontière extérieure de l'Union européenne, dans notre nouveau numéro d'Insiders sur notre antenne cette semaine et notre site web.