Viktor Orban fait plier l'université Soros

Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7)
Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7) Tous droits réservés REUTERS/Kacper Pempel/File Photo
Tous droits réservés REUTERS/Kacper Pempel/File Photo
Par Stephane Hamalian
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Université Soros annonce quitter Budapest pour Vienne. À partir de septembre 2019, les cursus internationaux qui permettent l'obtention d'un diplôme américain se feront en Autriche

PUBLICITÉ

L'Université d'Europe centrale fondée par le financier américain d'origine hongroise George Soros a annoncé ce lundi le transfert de l'essentiel de ses activités de Budapest à Vienne.

La décision intervient après plus d'un an et demi de bras de fer avec le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Le dirigeant national-souverainiste a fait de Georges Soros sa bête noire, responsable selon lui de l'immigration massive dans le pays.

Selon le président et recteur de l'université, Michael Ignatieff, l'université "a été forcée, c'est quelque chose qui n'a pas de précédent. Une institution américaine a été forcée de quitter un pays allié de l'OTAN, une institution européenne évincée d'un Etat membre de l'UE".

La Commission de l’enseignement supérieur des États-Unis, le Département de l’éducation de l’État de New York et le Comité d’accréditation hongrois avaient pourtant tous certifié l’excellence des programmes universitaires dispensés à Budapest. Les freins posés par le gouvernement hongrois ne semblent donc pas être fondés sur des critères académiques.

Concrètement, à partir de septembre 2019, les cursus internationaux qui permettent l'obtention d'un diplôme américain se feront sur le campus de Vienne en Autriche. L'Université continuera une partie de ses activités à Budapest, où ne seront délivrés que des diplômes hongrois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Université Soros : la Hongrie condamnée par la justice européenne

L'Université Soros contrainte de quitter Budapest

Une bombe trouvée dans la boîte aux lettres de George Soros