DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gilets jaunes : l'heure du bilan

Gilets jaunes : l'heure du bilan
Taille du texte Aa Aa

L'Arc de triomphe et les Champs-Elysées, leur affluence et leurs touristes... On est bien loin des lendemains de manifestation des semaines précédentes, avec des véhicules incendiés et des vitrines saccagées. Ce samedi, pas de casseurs ou presque et des gilets jaunes moins nombreux à Paris comme ailleurs ; 66 000 dans toute la France pour cet acte V, contre 126 000 le samedi d'avant. Il y a bien eu des heurts avec la police et des arrestations, mais là encore bien moindres ; 179 interpellations à Paris.

Est-ce pour autant la fin de ce mouvement social sans précédent et en quoi peut-il se muer ? C'est désormais toute la question. Après les concessions d'Emmanuel Macron en faveur du pouvoir d'achat des plus modestes, d'autres revendications comme la création d'un référendum d'initiative citoyenne sont portées par les gilets jaunes.

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, leur suggère de quitter les ronds-points pour se présenter aux élections. La proposition pourrait faire mouche. Pas sûr néanmoins que cela contribue à faire remonter la cote de popularité vacillante du président Macron, qui chute un peu plus encore, à 23% d'opinions favorables, selon un sondage Ifop pour le JDD.