Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Une journée sous tension en Hongrie

Une journée sous tension en Hongrie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Hongrie, le président Janos Ader a promulgué la très controversée loi sur le temps de travail.

Le texte porte de 250 à 400 le nombre d'heures supplémentaires que les employeurs pourront désormais demander chaque année à leurs salariés. Le délai de paiement de ces heures supplémentaires est par ailleurs porté à trois ans.

Depuis l'adoption du texte par les députés il y a plus d'une semaine, les manifestations se multiplient et la journée de vendredi s'annonce particulièrement tendue. Les protestataires, qui dénoncent une loi "esclavagiste", avaient brandi la menace d'une grève générale et de barrage routiers si la loi était promulguée.

Dans un communiqué, le chef de l'Etat, un allié politique du Premier ministre Viktor Orban, a tenté d'apaiser la colère en assurant que ces amendements au code du travail n'affaiblissaient en rien les droits des salariés et que des exemples équivalents voire plus stricts existaient ailleurs en Europe, notamment en Grande-Bretagne.

Au-delà de la loi, les manifestants dénoncent la mainmise toujours plus grande du Fidesz, le parti au pouvoir de Viktor Orban, sur tous les pans de la société.