Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Manifestations sous haute tension à Barcelone

Manifestations sous haute tension à Barcelone
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des heurts ont éclaté en marge des manifestations ce vendredi à Barcelone. Des routes ont été bloquées, et des milliers de personnes ont défilé dans les rues pour s'opposer au conseil des ministres du gouvernement espagnol, qui s'est tenu ce jour dans la cité catalane. Une "provocation", selon les indépendantistes.

"C'est normal que les gens se rassemblent de manière pacifique", estime Albert Batet, porte-parole de JuntsxCat. "Nous incarnons le droit, le droit de réunion. Il y a eu des milliers de personnes qui ont manifesté lors d'une situation exceptionnelle, nous avons des prisonniers, des exilés politiques, et tout cela est exceptionnel".

Des manifestants auraient tenté de franchir les cordons de sécurité sur les Ramblas. Les policiers auraient donné la charge à trois reprises. Depuis le début de journée, les forces de l'ordre auraient procédé à une douzaine d'interpellations, après ces affrontements qui auraient fait une cinquantaine de blessés, pour moitié des policiers, selon les autorités régionales.

"Des manifestants ont commencé à déplacer les barrières, les policiers ont prévenu qu'il y aurait une charge, ils ont commencé à charger et nous sommes ici pour soigner les blessés victimes de contusions", explique un secouriste.

Ce conseil des ministres s'est tenu plus d'un an après la tentative de sécession de la région , qui a échoué, et un an jour pour jour après les dernières élections lors desquelles les indépendantistes ont confirmé leur majorité au parlement régional.

"Les tensions étaient vives dans les rues de Barcelone", note Cristina Giner, correspndante d'Euronews. "Malgré la rencontre symbolique entre Pedro Sánchez et Joaquim Torra et les appels au calme des derniers jours, il n'a pas été possible d'échapper aux scènes de violence et aux arrestations, dans les rangs des indépendantistes, même si la plupart des manifestations se sont déroulées pacifiquement dans les principales artères de la ville".