Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paralysie en série à l'aéroport de Londres-Gatwick, les drones en trouble-fête

Paralysie en série à l'aéroport de Londres-Gatwick, les drones en trouble-fête
Taille du texte Aa Aa

Paralysé depuis mercredi soir à cause d'un survol de drones non autorisé, l'aéroport londonien de Gatwick avait rouvert ce matin pour un "nombre limité" de vols.

La fin d'un calvaire pour une partie des 110 000 passagers, qui n'avaient pas pu décoller mardi soir et mercredi.

A l'origine de ce blocage inédit dans le deuxième plus grand aéroport du Royaume Uni : un survol de drones "très ciblé qui visait à causer le maximum de perturbations juste avant Noël", selon le PDG de l'aéroport de Gatwick.

Nouvelle paralysie ce vendredi soir

Les pistes de l'aéroport ont à nouveau été brièvement fermées en raison de nouveaux survols de drones vendredi soir pendant environ une heure. Le trafic aérien a été un temps dévié vers d'autres aéroports.

La piste d'un militant environnemental envisagé

D'importants moyens policiers ont été déployés par les autorités pour faire face à l'afflux de passagers et traquer les responsables. L'armée a même été appelée en renforts.

Selon le Secrétaire d'Etat britannique aux transports, qui a parlé d'un "très grave incident", il pourrait s'agit d'un ou de plusieurs militants environnementaux. "La police suit plusieurs pistes mais nous ne savons toujours pas s'il s'agit d'un individu avec des revendications ou s'il s'agit d'une sorte de groupe", a déclaré Chris Grayling. "Il pourrait s'agir d'un groupe environnemental même si personne n'a revendiqué la manœuvre. Nous n'en saurons pas plus tant que la police n'aura pas terminé ses investigations".

De nouvelles mesures vont être prises pour assurer la sécurité dans les aéroports. "Je vais m'entretenir avec les autres aéroports pour être certain que tout le monde sache ce qui s'est passé à Gatwick, ce qu'il fallait faire pour améliorer les choses et pour commencer à mettre en place une stratégie pour que cela ne se reproduise plus dans le futur", a-t-il ajouté.

Des questions encore en suspens

De nombreuses questions se posent car la législation, pourtant renforcée cette année, interdit déjà l'utilisation des drones à moins d'1 km d'un aéroport. Les coupables risquent jusqu'à 5 ans d'emprisonnement

Ce vendredi matin, il était conseillé aux voyageurs de vérifier le statut de leur vol avec leur compagnie aérienne avant de se rendre à l'aéroport de Gatwick, car les retards ou annulations peuvent encore perdurer.