DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le message du pape François pour Noël

Le message du pape François pour Noël
Taille du texte Aa Aa

Pour son message "urbi et orbi" (à la ville et au monde), le pape François a passé en revue les différentes zones de conflits dans le monde et a appelé à la "fraternité entre tous les peuples".

Devant des milliers de fidèles réunis Place Saint-Pierre à Rome, le souverain pontife a appelé la communauté internationale à "œuvrer" pour que les réfugiés syriens "retournent vivre en paix dans leurs pays".

"Que la communauté internationale oeuvre résolument pour une solution politique qui mette de côté les divisions et les intérêts partisans", a-t-il plaidé devant 50 000 fidèles, depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre.

Le pape, très sensible au sort des migrants de toutes confessions fuyant des zones de guerres de la planète, avait spécifiquement exprimé ses craintes de voir "effacée" la présence des chrétiens au Moyen-Orient, lors d'une rencontre en juillet dans le sud de l'Italie avec tous les patriarches des Eglises du Moyen-Orient. Des patriarches chrétiens de Syrie et du Liban avaient alors appelé à une aide internationale au retour des réfugiés syriens dans leur pays.

"Mes vœux pour Noël sont des vœux de fraternité", a déclaré le pape François. "Une fraternité au sein de tous les peuples, de toutes les nations et cultures. [...] Nos différences ne sont pas un danger, elles sont une richesse. Comme un artiste lorsqu'il réalise une mosaïque... Il vaut mieux avoir plusieurs couleurs plutôt qu'une seule".

Communautés chrétiennes d'Ukraine

Il s'est aussi dit "proche" des communautés chrétiennes d'Ukraine, alors que le président russe Vladimir Poutine a condamné la création en Ukraine d'une Eglise orthodoxe indépendante dans le pays.

"Seule grâce à la paix, respectueuse des droits de chaque nation, le pays peut se remettre des souffrances subies et rétablir des conditions de vie dignes pour ses citoyens. Je suis proche des communautés chrétiennes de cette région, et je prie pour qu'elles puissent tisser des liens de fraternité et d'amitié", a souligné le pape.

Guerre au Yémen et conflit israélo-palestinien

Le pape François a également dit espérer la fin de la guerre au Yémen, qui plonge le pays dans une sévère famine, mais aussi la reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Le souverain pontife n'a pas non plus oublié d'évoquer son continent sud-américain, en appelant à une réconciliation des populations au Venezuela et au Nicaragua, deux pays en proie à des manifestations réprimées dans le sang.