DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tsunami en Indonésie : la crainte d'une crise sanitaire

Tsunami en Indonésie : la crainte d'une crise sanitaire
Taille du texte Aa Aa

En Indonésie, tous les regards restent tournés vers l'éruption du volcan Anak Krakatoa, sans doute à l'origine du tsunami qui a fait plus de 400 morts, selon un bilan toujours provisoire. Les autorités procèdent à l'évacuation des côtes, car le volcan, instable depuis son effondrement partiel, pourrait provoquer un nouveau tsunami.

Le raz-de-marée a frappé des zones reculées dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra. Certains sont sinistrés sont littéralement coupés du monde.

"J'ai peur qu'il y ait un nouveau tsunami, alors j'ai trouvé refuge dans une zone plus sûre. J'ai toujours peur quand il pleut et que l'eau monte, qu'il y ait des inondations", dit une femme.

Les sinistrés manquent de nourriture, d'eau potable et de médicaments. Certains ont tout perdu dans la catastrophe. Ils sont traumatisés. Parmi eux, beaucoup d'enfants.

"Ma famille est sous le choc. Notre maison est détruite, mon bateau a également disparu à cause du tsunami. Nous nous sommes installés ici pour le moment en attendant que la situation redevienne normale", explique un père de famille.

Des pluies diluviennes compliquent considérablement le travail des secours et aggravent la situation sanitaire. Des hélicoptères sont mobilisés pour larguer des vivres.

Ce tsunami fait écho à celui, beaucoup plus dévastateur, de décembre 2004 qui avait fait plus de 160.000 morts en Indonésie.