DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Niveaux critiques de pollution à New Delhi

Niveaux critiques de pollution à New Delhi
Taille du texte Aa Aa

Aucun nuage aujourd'hui dans le ciel de New Delhi. Et pourtant, le soleil est voilé et la visibilité limitée. La pollution de l'air atteint ces jours-ci des niveaux record dans la capitale indienne.

Le taux de particules fines était ce jeudi 13 fois supérieurs aux niveaux recommandés, par l'Organisation mondiale de la santé. Dimanche, la métropole a vécu le jour le plus pollué de l'année.

"Pendant la saison hivernale, la capacité de ventilation de l’atmosphère est très réduite à New Delhi, et la l’air pollué de la ville ne parvient pas à s'élever ni à se disperser. Et c’est la raison pour laquelle les émissions qui se produisent à la surface s'accumulent", explique Vivek Chattopadhyay, un spécialiste de la qualité de l'air du Centre pour la science et l'environnement.

Les autorités ont demandé aux pompiers de jeter de l'eau du haut des immeubles, pour faire retomber les particules. Elles encouragent les habitants à ne pas faire de faire de sport, et à porter des masques.

"Si nous ne portons pas de masque, toute la poussière et la fumée pénétre dans nos poumons et nous tombons malades", témoigne un habitant de la capitale.

D'après une étude, la pollution fait perdre jusqu'à dix ans d'espérance de vie aux habitants de New Delhi. Les principales causes de pollution en Inde sont les véhicules diesel, les centrales au charbon, et la combustion des résidus de culture.