DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : le chef de la diplomatie s'oppose à un 2e référendum

Jeremy Hunt, ministre britannique des Affaires étrangères
Jeremy Hunt, ministre britannique des Affaires étrangères -
@ Copyright :
عکس از رویترز
Taille du texte Aa Aa

Après le discours combattif de Theresa May sur le Brexit le 31 décembre, le gouvernement britannique remonte au créneau pour convaincre les députés hésitants à voter en faveur de l'accord négocié avec l'Union européenne.

En déplacement à Singapour, le ministre des Affaires étrangères a lui aussi exclu l'hypothèse d'un nouveau référendum.

Jeremy Hunt, ministre britannique des Affaires étrangères : "Nous devons nous rappeler qu'un Brexit sans accord causerait des perturbations qui pourraient durer un certain temps. Mais même si vous pensez que la Grande-Bretagne s'épanouira et prospérera quel que soit les bouleversements, ce n'est pas quelque chose qu'un gouvernement devrait volontairement souhaiter à son peuple. Cela dit, un deuxième référendum serait aussi incroyablement préjudiciable parce que nous sommes une démocratie. Les Britanniques nous ont donné leurs instructions, ils nous ont demandé de quitter l'Union européenne et ils s'attendent à ce que nous poursuivions dans cette voie".

La question d'un nouveau référendum secoue surtout le parti travailliste. Une majorité d'adhérents du Labour souhaite un second vote malgré les hésitations de Jeremy Corbyn , le leader de l'opposition.

Jeremy Corbyn qui reste persuadé que le Brexit aura bien lieu même si les travaillistes gagnaient d'éventuelles élections anticipées.

Face au risque de rejet de l'accord de sortie au Parlement britannique, Londres se prépare au pire. Le gouvernement vient de signer un contrat de 120 millions d'euros avec trois compagnies maritimes pour renforcer le trafic trans-Manche, en cas de Brexit sans accord.

Le contrat a fait grand bruit : une des compagnies choisie ne dispose en effet d'aucun bateau pour traverser la Manche.

Avec Agences