Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Tokyo 2020 : l'attribution des Jeux olympiques entachée de corruption

Tsunekazu Takeda a été mis en examen à Paris pour corruption active.
Tsunekazu Takeda a été mis en examen à Paris pour corruption active. -
Tous droits réservés
REUTERS/Eric Gaillard
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Tsunekazu Takeda, président du comité olympique japonais, a été mis en examen le mois dernier à Paris pour corruption active. L'enquête française porte sur l'attribution des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Les enquêteurs veulent faire la lumière sur le versement suspect de près de 2 millions d'euros en 2013 à Black Tidings. Cette société, basée à Singapour, est liée à Papa Massata Diack, personnage central de plusieurs affaires de corruption dans le sport mondial.

Achat de voix de membres africains du CIO

Par son intermédiaire, Tsunekazu Takeda est soupçonné d'avoir acheté des voix de membres africains du comité international olympique juste avant l'élection de Tokyo, à Buenos Aires en 2013.

De son côté, le CIO a saisi sa commission d'éthique et a rappelé être partie civile dans l'enquête.

Tsunekazu Takeda dément les accusations

A la tête du comité olympique japonais depuis 2001 et membre du CIO depuis 2012, Tsunekazu Takeda a démenti les accusations de corruption le visant.