DERNIERE MINUTE

Harry Potter fait partie des "fantômes" de la librairie Lello de Porto

Harry Potter fait partie des "fantômes" de la librairie Lello de Porto
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Visite de la célèbre librairie Lello de Porto à l'occasion de son 113ème anniversaire : les visiteurs du monde entier se pressent dans ce lieu chargé d'histoire par ses livres anciens et rempli de magie puisque ce décor aurait inspiré JK Rowling pour sa série "Harry Potter".

"Pour raconter le passé aux nouvelles générations, il n'y a rien de mieux que les livres," estime notre reporter Ricardo Figueira qui a rejoint la librairie Lello à Porto. "Cet endroit - justement - est rempli d'ouvrages et chargé d'histoire, mais c'est même plus que cela : cette librairie est considérée comme l'une des plus belles au monde et elle est certainement l'une des plus visitées," souligne-t-il.

D'après la légende, ce lieu aurait inspiré les décors d'"Harry Potter" à JK Rowling quand elle a vécu et travaillé dans cette ville comme professeure dans les années 90.

Cette librairie datant de 1906 accueille aujourd'hui plus d'un million de visiteurs par an. Pour gérer l'afflux tout en tirant profit, l'entrée coûte 5 euros, une somme déduite en cas d'achat. Pas de quoi freiner les touristes qui viennent du monde entier, par exemple, de Rome, de Strasbourg ou encore de Corée.

Inciter les visiteurs à devenir lecteurs

"Je savais que JK Rowling s'est inspirée de ce lieu pour écrire les livres d'Harry Potter, donc je voulais venir ici et c'est vraiment magnifique," affirme un visiteur italien. Un autre originaire d'Espagne ajoute : "Je sais que cette librairie fait partie des plus belles du monde avec Ateneo en Argentine, entre autres." Qu'en pense une touriste argentine également de passage ? "Je dirais que je préfère celle qui se trouve en Argentine parce que je suis de là-bas, mais celle-ci est très belle aussi," reconnaît-elle.

"Il y avait le risque," explique Aurora Pedro Pinto, PDG de la librairie, "que l'on ne soit plus une librairie, mais simplement un beau monument que les gens viennent visiter - ce que nous sommes aussi d'ailleurs -, mais ce n'est pas ce qui s'est passé. Ce qu'on fait," poursuit-elle, "c'est qu'on vend à chaque visiteur, un bon qu'il peut utiliser ou non lors de sa visite pour acheter des livres ; donc on veut inciter chaque personne qui vient ici, y compris les touristes, à devenir lecteur."

"Ces livres sont des fantômes"

Pour son 113ème anniversaire, la librairie a annoncé être prête à débourser plusieurs centaines de milliers d'euros pour acquérir les premières éditions très rares de plusieurs ouvrages.

Occasion également de rendre hommage à l'intellectuel portugais Eduardo Lourenço.

"Les temples comme celui-ci ont une plus grande dimension que ce que l'on perçoit au premier regard parce que ce sont des lieux mythiques," assure Eduardo Lourenço. "Ici, nous sommes entourés de fantômes qui sont ces livres à disposition : chacun renferme ses propres messages, ses secrets, ses mystères..." estime-t-il.

La librairie Lello qui possède déjà plusieurs éditions originales de "La Lusiade" écrit par Luís de Camões en 1572, chef-d'œuvre de la littérature portugaise, offre aujourd'hui 250.000 euros pour acquérir une copie de sa toute première édition.

Elle est prête également à dépenser jusqu'à 70.000 euros pour acheter des copies de la première édition du premier livre d'Harry Potter. Une manière de remercier le jeune sorcier pour la notoriété qu'il lui apporte.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.