DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: Federer sait aussi être matinal

Taille du texte Aa Aa

Roger Federer, actuel N.3 mondial et le plus souvent abonné aux sessions de soirée, a su se montrer matinal face au Britannique issu des qualifications Daniel Evans (189e), maîtrisé en trois sets 7-6 (7/5), 7-6 (7/4), 6-3 en 2h35 au deuxième tour de l'Open d'Australie, mercredi à Melbourne.

Programmé en troisième match sur la Rod Laver Arena, le Suisse aux vingt couronnes record en Grand Chelem a joué sous un ciel couvert, qui a même laissé échapper quelques gouttes de pluie en fin de premier set, sous une température adoucie par un peu de vent et clémente pour l'été australien (moins de 25 degrés Celsius).

Mais le double tenant du trophée n'a pas eu la partie facile pour autant. Dans la manche initiale, aucun des deux joueurs ne s'est procuré d'occasion de break jusqu'à 6-5. La première, synonyme de balle de set pour Federer, ne lui a pas suffi et il a dû batailler jusqu'au jeu décisif, dans lequel il a bénéficié de deux volées coupables d'Evans, pourtant en tête 5 points à 3.

"Si j'avais pu me détacher plus tôt dans le match, peut-être que ça aurait été différent", a estimé Federer.

"J'ai pensé peut-être me détacher en milieu de deuxième set, mais il m'en a empêché", a-t-il ajouté.

Après un break d'entrée, le deuxième set s'annonçait plus aisé pour l'ex-N.1 mondial. Il s'est finalement achevé lui aussi par un tie-break, son adversaire britannique ayant égalisé à 5 jeux partout in extremis.

Federer, en quête à 37 ans, d'un centième titre, affrontera le Français Gaël Monfils (33e) ou l'Américain Taylor Fritz (50e) pour une place en huitièmes de finale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.