DERNIERE MINUTE

Brexit : Lisbonne rassure les Britanniques.

 Brexit : Lisbonne rassure les Britanniques.
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les expatriés britanniques installés au Portugal se rendent aux réunions organisés par leur ambassade de Lisbonne pour tenter d'y voir plus claire sur ce que le Brexit leur réserve.

En tout cas, quelle que soit la nature du Brexit, avec ou sans accord, le gouvernement portugais s'engage à exempter les touristes britanniques de visas et à maintenir les droits de résidents permanents installés au Portugal.

"En ce qui me concerne, j'ai été rassurée sur l'accès à la santé, le permis de conduire et les voyages, alors que les informations sur internet m'avaient plutôt troublée" explique une expatriée à l'issue de la réunion à l'ambassade.

"La situation au Royaume-Uni est très confuse, il y a beaucoup de questions sans réponse et on doit faire avec" confie un autre.

"Le gouvernement portugais est très affirmatif dans ses réponses, c'est oui ou non, il n'y a pas de "peut-être" ou "ça dépend" explique une troisième. "A mes yeux, aujourd'hui, il est beaucoup plus facile de travailler avec le gouvernement portugais qu'avec le gouvernement britannique."

Filipa Soares est la correspondante d'Euronews à Lisbonne : "Sans avoir reçu aucune garantie de Londres, l'ambassade britannique au Portugal ne peut pas fournir beaucoup plus d'informations aux expatriés britanniques que celles contenues dans ces brochures. Mais le gouvernement portugais a déjà rassuré les résidents britanniques : mêmes en cas d'un Brexit sans accord, ils conserveront leurs droits de résidents."

Le ministre de l'Économie portugais Pedro Siza Vieira a pris ce jeudi l'engagement que les ressortissants britanniques installés au Portugal conserveraient l'accès aux soins de santé même en cas d'un Brexit dur.

Le consul britannique à Lisbonne, madame Simona Demuro, salue les engagements du Portugal : "C'est rassurant pour notre communauté et c'est la réciproque de notre engagement à l'égard des résidents européens au Royaume-Uni."

Le gouvernement portugais compte par ailleurs mettre en place aux frontières des couloirs exclusivement réservés aux touristes britanniques pour faciliter leur passage.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.