DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Carlos Ghosn : Nissan veut son argent

Carlos Ghosn : Nissan veut son argent
Tous droits réservés
REUTERS/Issei Kato
Taille du texte Aa Aa

Nissan dit chercher les "moyens de récupérer" près de 8 millions d'euros que Carlos Ghosn se serait, selon le constructeur, indûment versés.

Nissan explique qu'il s'agit de "revenus confidentiels" que le magnat de l'automobile aurait touché via une filiale néerlandaise.

La co-entreprise Nissan-Mitsubishi avait été fondée en 2017 et, selon Nissan, Carlos Ghosn "s'est signé un contrat" sans en discuter avec les autres membres du conseil d'administration.

Selon Nissan, Carlos Ghosn est le seul membre du conseil d'administration à avoir perçu une rémunération alors qu'il n'a assisté qu'à une seule réunion opérationnelle en août dernier.

Nissan dénonce une "faute" de Carlos Ghosn dont les avocats ont déposé ce vendredi une nouvelle demande de libération sous caution.

La justice nipponne a rejeté en appel une première demande de libération en évoquant un risque de destruction de preuves ou de fuite.