PUBLICITÉ

L'ONU dénonce la répression au Zimbabwe

L'ONU dénonce la répression au Zimbabwe
Tous droits réservés 
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les Nations Unies demandent à ce que cesse le recours "excessif" à l'usage de le force, lors des manifestations.

PUBLICITÉ

L'exécutif du Zimbabwe a été interpellé par l'ONU.

Ce vendredi, le bureau des droits de l'homme a appelé le gouvernement à "mettre fin à la répression" des manifestations. Une grogne sociale qui secoue le pays depuis plusieurs jours, après l'annonce d'une hausse du prix du carburant, qui s'ajoute à la crise.

Les Nations Unies dénoncent un "usage excessif de la force" et le tir à balles réelles, et réclame la libération des personnes détenues depuis ces rassemblements.

L'ONU demande la restauration du dialogue avec la population, et à ce que des enquêtes soient menées sur ces violences, qui ont fait trois morts selon les autorités du Zimbabwe. Un bilan qui pourrait être au moins cinq fois plus élevé selon les ONG.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

En Géorgie, une procession pour la pureté de la famille en réaction à la journée contre l'homophobie

Salomé Zourabichvili : "Il n'y a pas de tentation de retour dans le giron russe en Géorgie"