DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thierry Henry "regrette" ses propos à l'encontre du Strasbourgeois Lala

Thierry Henry "regrette" ses propos à l'encontre du Strasbourgeois Lala
Taille du texte Aa Aa

L'entraîneur de Monaco, Thierry Henry, a regretté, dimanche lors de sa conférence de presse préalable à la rencontre Monaco-Metz de Coupe de France mardi, les propos qu'il a tenu envers le Strasbourgeois Kenny Lala, samedi soir lors de la défaite de son équipe (1-5).

"Oui, je regrette ces propos", a répondu Thierry Henry interrogé sur leur teneur dimanche. "Parfois, je le fais en anglais. Mais c'est une réaction. Je regrette, oui, oui. Mais je suis quand même humain."

"Là, il y a eu un enchaînement de pas mal de choses. Et oui, je regrette. Peut-être en anglais ça se voit moins... Non, c'est une boutade, je ne devrais pas le faire", a-t-il ajouté.

Pour expliquer ses propos déplacés, Henry a précisé: "Vous ne voyez pas tout ce qui se passe sur le banc. Quand le 4e arbitre dit plus de cinq fois: +Faute, reviens à la faute+. Et que l'arbitre (central, ndlr) l'ignore, alors qu'il n'a pas la vision de l'action. Qu'il lui dit: +C'est moi qui commande+. Qu'il laisse les joueurs adverses dégager la balle de l'autre côté. A un moment donné, c'est fatiguant."

Juste avant la mi-temps, le défenseur latéral droit de Strasbourg, Kenny Lala, dont l'équipe menait alors 2-1, était en train de gagner du temps sur une remise en jeu monégasque. Henry a, comme le montre les images de plusieurs télévisions, proféré des insultes.

Il a lancé: "ça fait combien de fois? C'est la 43e minute, la +p... de ta grand-mère!+ Ouais qu'il arrête un peu avec ses cheveux jaunes là (Lala, ndlr)!"

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.