Une tache de "Lune de sang" dans la nuit : [photos] de l'éclipse totale

Une tache de "Lune de sang" dans la nuit : [photos] de l'éclipse totale
Taille du texte Aa Aa

La Lune nous a donné un double spectacle au cours de la nuit de dimanche à lundi : elle est apparue plus grosse que d'habitude, se transformant en "super Lune" en se rapprochant de la Terre - elle se trouvait à 358 000 kilomètres de notre planète -, puis son teint est devenu rougeâtre en raison d'une éclipse totale que l'on a pu admirer dans son intégralité - ce qui est rare - depuis l'Europe, l'Afrique et les Amériques. Et les astres nous ont décidément gâtés puisque vers l'est, Vénus et Jupiter se sont montrés particulièrement brillants dans le ciel nocturne.

Les Américains, qui aiment se faire peur au cinéma comme en littérature, surnomment le phénomène "Blood moon", la "Lune de sang". Ils ont pu l'observer au beau milieu de la nuit. En France, en Belgique, au Royaume-Uni ou en Espagne, on a pu suivre l'éclipse dans sa totalité, soit pendant une heure et deux minutes. En Europe plus globalement, ainsi qu'en Afrique de l'Ouest et centrale, elle était également bien visible, mais plus on se trouvait à l'est, plus l'éclipse était rattrapée par le lever du Soleil et apparaissait donc plus courte.

La "super Lune de sang" dans tous ses états

Ci-dessous, elle s'est montrée au dessus de San Diego, en Californie, en attendant l'éclipse totale :

L'éclipse a notamment été bien observée depuis La Paz, la capitale de la Bolivie :

La "Lune de sang" a mis un point sur le "i" de Marseille, dans le sud de la France :

Elle s'est transformée en ballon, semblant rouler sur les statues du quadrige du Brabant, tout en haut du monument des Arcades du Cinquantenaire, à Bruxelles, en Belgique :

Devenue bicolore, elle est allée embrasser doucement la cathédrale gothique de Cologne, en Allemagne :

La "Lune de sang" s'est posée délicatement sur un monument de Prague, la capitale de la République tchèque :

L'éclipse totale est parvenue à son but derrière l'église orthodoxe de Turets, un village du Bélarus :

On se revoit dans onze ans !

La dernière fois que les Européens ont pu assister à une éclipse totale ne remonte pas loin, c'était en juillet dernier. Mais pour la prochaine, il faudra maintenant patienter presque 11 ans puisqu'elle n'est annoncée que pour le 20 décembre 2029. Les Nord-Américains auront beaucoup moins à attendre : une éclipse totale sera visible dès 2021 sur la côte Ouest, en 2022 sur la côte Est.

Toutes les phases de l'éclipse du 27 juillet 2018 ont été photographiées depuis Francfort, en Allemagne :